L’enregistreur de température pour les frigos et les congélateurs

Tous les professionnels qui manipulent des produits devant être conservés au froid sont concernés par la nécessité de surveiller la température des appareils d’entreposage. Soumis à des règles précises, ils se doivent de respecter scrupuleusement les seuils fixés par les conditions de conservation et la traçabilité. Pour les aider à s’y conformer, plusieurs dispositifs s’offrent à eux. De la simple fiche de relevé de température à l’installation d’enregistreurs de température frigo, ces dispositifs permettent de contrôler les systèmes de froid afin de garantir la bonne préservation les aliments et de limiter tout risque de prolifération bactérienne. Ces systèmes sont à la fois simples à poser et totalement efficaces.

Les feuilles de température

Il s’agit du procédé homologué le plus ancien. À l’aide d’un thermomètre étalonné, on effectue deux relevés de température par jour dans vos zones réfrigérées, à des heures fixes. On les reporte ensuite sur une fiche de température. L’opération doit être réitérée quotidiennement. Cette méthode assez sommaire présente l’avantage de réclamer un outillage basique, mais elle peut s’avérer fastidieuse à la longue. Personne n’est à l’abri d’un oubli et il est impossible de déceler un éventuel dysfonctionnement entre les deux relevés. Par ailleurs, la température relevée concerne une zone de refroidissement globale et non pas celle d’un compartiment en particulier. Enfin, il faut conserver les fiches pendant une période conseillée d’un an, en cas de contrôle sanitaire. Cela peut sembler rébarbatif pour qui n’aime pas s’encombrer de paperasse.

La technologie simplifie la traçabilité des températures

La mise au point de l’enregistreur de température USB a beaucoup facilité et amélioré la surveillance des endroits devant être maintenus à une température constante. La petite taille du capteur permet de l’installer aussi bien dans un camion réfrigéré, une chambre froide, une vitrine, une salle climatisée. Un écran LCD indique le degré ou prévient visuellement en cas de dysfonctionnement. Une fois paramétré, il peut effectuer des relevés à fréquence régulière pendant plusieurs heures. Il peut également être programmé pour surveiller l’hygrométrie. Ces capteurs se branchent sur le port USB d’un ordinateur pour obtenir le rapport des relevés enregistrés. Si les seuils de température ont été franchis durant une période, il est possible de déterminer le moment et la durée des écarts de température.

Ces dernières années, ces modèles de capteurs ont été dotés de système d’authentification pour limiter la fraude informatique et les fuites de données. Incontestablement, ces capteurs de température simplifient la surveillance des zones réfrigérées. On n’a plus besoin de prendre physiquement la température deux fois par jour et de la consigner sur des feuilles. Le relevé des températures peut être édité à tout moment et le rapport peut être complété de courbes graphiques.

Le capteur de température intelligent

La technologie Bluetooth a permis de faire évoluer ces dispositifs. Les capteurs de température connectés répondent à toutes les exigences des utilisateurs soucieux de surveiller à distance les températures. Ils se substituent aux sondes de températures filaires. Contrairement à elles, ils peuvent remonter les données connectées grâce à la technologie Bluetooth. Les sondes connectées comme le boîtier peuvent se placer à l’intérieur des chambres froides. Faciles à installer, elles se posent et se paramètrent en quelques secondes. Ces enregistreurs de température connectés sont fournis avec un certificat d’étalonnage. Autonomes, ils sont appairés avec une application. Ils peuvent être connectés à un smartphone, une tablette ou un PC pour envoyer une alerte en temps réel. Ainsi l’utilisateur est immédiatement averti en cas de coupure de courant ou d’un incident tel des portes de réfrigérateurs mal refermées. C’est extrêmement pratique pour les entrepôts réfrigérés ou les zones devant être maintenues à une température précise. Une fois géolocalisé le lieu du dysfonctionnement, on peut intervenir rapidement. Cette réactivité permet d’éviter de jeter des denrées et des produits périssables. Elle évite aussi la propagation de champignons et de bactéries, source de pathologies ou d’empoisonnement. Ce type de sonde intelligente garantit aux autorités sanitaires un excellent suivi de la chaîne du froid. Il permet une vigilance accrue sans requérir davantage d’interventions physiques pour réaliser des contrôles.

Quels sont les atouts des boîtiers de température connectés ?

De nombreux domaines d’activités ont besoin d’un système de suivi du froid pour surveiller la stabilité de la température de locaux ou d’appareils de réfrigération, pendant l’entreposage ou durant le transport des marchandises. Un intérêt des boîtiers connectés réside dans leur capacité à transmettre des données en continu. Pour toutes les professions de l’agroalimentaire comme pour les métiers de bouche, le suivi du froid demande une excellente résolution pour être fiable et vérifiable. Un enjeu également partagé dans le domaine pharmaceutique où le nombre de produits et médicaments thermosensibles devant être conservés dans des réfrigérateurs à moins de 8 °C ne cesse de croître. L’Ordre national des pharmaciens conseille d’ailleurs aux officines d’effectuer des relevés en continu. Les armoires réfrigérées ainsi équipées avec un régulateur de température peuvent concurrencer les enceintes réfrigérées électroniques. Les professionnels soucieux d’une double vérification peuvent également doubler leurs équipements en installant ce type de dispositif. Leur étalonnage permet de corréler les données recueillies. Une précaution qui peut s’avérer très utile lors d’un stock de produits sensibles et instables.

Ces boîtiers sont simples à installer et sont dotés d’une batterie leur assurant une autonomie de trois à cinq ans. Lorsqu’elle est vide, il suffit de la recharger. On ne change pas de matériel, on change seulement de batterie ! Ces capteurs intelligents qui peuvent se poser dans une zone mobile (camion réfrigéré) ou statique font gagner du temps et réduisent le risque d’erreur à la lecture ou à la saisie des données. Ils sont le gage d’une  bonne conservation et surveillance des stocks périssables. 
Avec ces différents systèmes de relevés, la  gamme des dispositifs pour surveiller le froid répond désormais à tous les  besoins des professionnels. Selon leurs attentes et leurs domaines, ils choisiront celui qui correspond le mieux à leur domaine d’application. Elles sont toutes abordables financièrement et peuvent être associées. Les progrès technologiques ont permis de simplifier le suivi des conditions d’entreposage.