Les règles fondamentales pour la conservation à bonne température en chambre froide

Conserver des produits à bonne température est une problématique récurrente pour de nombreux métiers. Elle est même prioritaire et fondamentale, car elle se doit de respecter des normes strictes régies par la législation sur l’hygiène alimentaire. Pour les appliquer correctement, il faut respecter certaines règles fondamentales et employer une technologie efficace et performante pour transformer une contrainte en simple procédure de suivi.

Conservation les denrées alimentaires

Commençons par rappeler qu’une chambre froide est un lieu équipé d’un système de réfrigération et de ventilation pour maintenir une température précise. On distingue la chambre froide à température positive et celle à température négative conçue pour stocker les produits congelés. Assurez-vous toujours d’enregistrer correctement la température de votre frigo pour une bonne conservation de vos aliments. Le réglage de la température des espaces de stockage réfrigérés est commandé par la nature des produits conservés.

Température positive

Les produits frais (fruits et légumes), les produits laitiers (fromages, desserts lactés, crème, beurre, etc.), la viande se conservent à + 3 °C en chambre froide. Il en va de même pour les produits transformés (charcuteries, plats préparés). Les poissons doivent eux être stockés à part. Ils doivent être isolés dans un compartiment fermé étanche et placés dans de la glace pour les maintenir à une température comprise entre 0 et + 2 °C. On conserve aussi les fleurs coupées dans des locaux ventilés à température positive. Ces températures de conservation sont également respectées pour conserver des produits pharmaceutiques (vaccins, solutions antiseptiques, etc.).

Température négative

Les produits congelés sont conservés dans des chambres froides négatives variant de — 18 °C à — 26 °C. La chaîne du froid doit toujours être scrupuleusement respectée. Un produit décongelé doit être ensuite traité comme un produit frais et conservé dans la zone positive, pour une période maximale de 48 h.

Le rangement des produits stockés à basse température

Les règles de conservation des produits frais obéissent également à des méthodes de rangement, en sachant que l’on ne doit jamais stocker des produits à même le sol. On recommande de compartimenter les zones en les distinguant avec des étiquettes mentionnant la catégorie des denrées périssables. Généralement, on préconise de :

  • ranger sur la partie haute des rayonnages les plats cuisinés, les viandes cuites et les desserts
  • installer les viandes crues et les charcuteries sur les étagères intermédiaires
  • placer les produits moins fragiles (fruits, légumes) dans la zone inférieure.

On rappelle que toute conserve entamée doit être consommée dans les 72 heures après son ouverture. Elle doit être reconditionnée dans une boîte hermétiquement fermée et datée (DLC et date d’emballage). Pensez également aux feuilles de contrôles de température frigo dans le cadre de votre haccp. Enfin, les cartons et les cageots ne doivent pas être rangés dans des frigidaires. On peut les entreposer dans un local aéré, frais et fermé ou une légumière.

Stockage des produits secs

Les produits secs entreposés dans les réserves redoutent l’humidité et les rongeurs. Par produits secs, on entend les féculents, farines, riz, etc. Choisissez un local parfaitement sain, avec une bonne ventilation maintenue à une température oscillant entre 10 °C et 21 °C. Comme pour les produits ou les aliments frais, il est recommandé de l’aménager pour les ranger. Aucun produit ne doit être posé à terre. On doit respecter une distance de 15 cm entre le premier rayonnage et le sol et toute boîte entamée doit être reconditionnée dans un conteneur hermétique. Enfin, il est interdit de ranger des produits d’entretien avec les produits secs. Les détergents et autres produits chimiques doivent être entreposés dans un lieu à part et fermé à clé par sécurité.

Les caractéristiques d’une chambre froide

La capacité à conserver des produits à une température inférieure à 3°C caractérise cet équipement. Pour ce faire,il est équipé d’un système frigorifique. On peut le faire fabriquer sur mesure ou l’acheter prêt à l’emploi. Dans tous les cas, il doit garantir une bonne isolation thermique en assurant une température constante pour maintenir la chaîne du froid. Il fonctionne grâce à l’installation d’un groupe frigorifique monobloc ou bibloc. Quatre éléments indispensables constituent le groupe frigorifique :

  • un condenseur.
  • un compresseur
  • un évaporateur
  • un détendeur

Chacun de ces éléments permet de propulser et de transformer le liquide frigorigène pour le faire passer à l’état gazeux avant de le ventiler pour qu’il soit enfin récupéré à nouveau à l’état liquide.par le système d’évacuation. Le processus de refroidissement constitue donc un cycle qui fonctionne en vase clos.

Le groupe frigorifique bibloc est réservé aux équipements de grandes capacités. Il se montre moins bruyant, le moteur étant placé à l’extérieur de la chambre froide.

La surveillance de la chaîne du froid

Les frigidaires ou les espaces de stockage réfrigérés doivent rester à une température constante et pouvoir revenir rapidement à celle-ci après l’ouverture des portes. Toutes les installations doivent être équipées de système thermostatique et de thermomètres avec affichage extérieur. Un suivi de température avec des relevés quotidiens est exigé par la loi. Les relevés peuvent être demandés lors d’un contrôle sanitaire et doivent être consignés au minimum trois mois, car ils attestent de la bonne marche et de la qualité de l’installation. Le système classique consiste à effectuer des relevés manuels à l’aide d’un thermomètre et à les consigner par écrit dans un cahier.

Cependant, il existe des moyens technologiques qui permettent d’automatiser ces relevés en augmentant la fiabilité et la sécurisation des installations. Il s’agit notamment de capteurs connectés à un appareil numérique (ordinateur, smartphone ou tablette). Dans un premier temps filaires, ces boîtiers fonctionnent à présent en Bluetooth pour les plus performants. Associées à des applications, ces sondes sophistiquées enregistrent en continu la température et envoient une alerte par sms dès que la température de référence est franchie. Cela permet d’intervenir rapidement pour éviter la destruction et la perte de marchandises. De plus, les données sont stockées et facilement disponibles. Cela limite les erreurs de transcription et réduit l’archivage de documents papier. La gamme des dispositifs de surveillance est désormais suffisamment vaste pour permettre à chaque professionnel de s’équiper en fonction de ses besoins et de son budget.