Tout savoir sur la feuille de contrôle de température du frigo

Qu’est-ce qu’une feuille de contrôle de température de frigo ?

Au sein de nombreux domaines professionnels, les conditions climatiques de certaines zones clés doivent être surveillées de près, afin de garantir la conformité des produits concernés aux normes d’hygiène en vigueur. C’est notamment le cas pour le secteur pharmaceutique, mais également logistique et agroalimentaire.

Afin de réaliser des mesures de surveillance des températures, la plupart du temps au sein de frigos, l’utilisation d’une feuille de contrôle fait partie des recommandations du règlement de sûreté sanitaire. Celle-ci se présente sous la forme d’un tableau comprenant plusieurs colonnes : la date du jour, le frigo concerné ou la chambre froide concernée, l’heure de la mesure du matin et du soir, ainsi que la signature de la personne ayant réalisé les vérifications sur l’ensemble des réfrigérateurs. La traçabilité des informations et la fréquence du contrôle permettent d’assurer une surveillance minutieuse des données.

Il est donc possible, via la feuille de contrôle, de s’assurer que les données obtenues lors du contrôle du matin sont similaires à celles contrôlées le soir. Notons que ce procédé fait partie des exigences de qualité et de sûreté sanitaire des organismes compétents, et que les fournisseurs ou producteurs auprès de qui l’absence de contrôle température est avérée s’exposent à des sanctions pour manquement à la réglementation en vigueur.

Quels sont les avantages et inconvénients de la feuille de contrôle de température de frigo ?

En théorie, la feuille de contrôle est une bonne manière de vérifier que les données du thermostat n’ont pas évolué au cours de la journée : si quelques degrés de différence sont notifiés entre le contrôle matinal et du soir, il existe un risque de contamination des produits concernés, et ces derniers devront dans certains cas être détruits. Il s’agit de ce fait d’un moyen de contrôle plutôt efficace, mais qui comporte malheureusement d’importantes lacunes et inconvénients pratiques.

Tout d’abord, le remplissage de la feuille de contrôle doit mobiliser une personne durant plusieurs minutes chaque jour. Aussi, les données peuvent être falsifiées par des responsables peu honnêtes, dans le but d’éviter de jeter des denrées, et donc de perdre une source de revenus. Dernier inconvénient de ce système : les relevés obtenus matin et soir sont insuffisants. En effet, il est possible que les données aient changé au cours de la journée, puis soient revenues à la normale, sans qu’aucun salarié ne s’en soit aperçu. Cela représente donc un risque sanitaire important. De la même manière, une coupure temporaire de courant au cours de la nuit passe inaperçue avec l’utilisation de feuilles de contrôle, surtout si les taux de froid et d’humidité concernés sont revenus dans les normes le matin, au sein de l’espace de rangement sous contrôle climatique.

Pourquoi ce système est-il voué à disparaître ?

Aujourd’hui, l’utilisation de cet outil est de moins en moins courante pour les raisons explicitées plus haut. Il existe aujourd’hui sur le marché des contrôleurs automatisés, qui permettent de pallier les principales faiblesses du système de vérification manuelle.

Ces enregistreurs automatiques notent dans leur système toute variation de climat : à chaque analyse des données, il est donc possible, par exemple, de vérifier que les données climatiques sont demeurées stables au cours de la nuit. Aussi, certains de ces appareils sont équipés d’une alarme à la différence de simple sonde USB, prévenant les personnes aux alentours d’un éventuel changement anormal dans le récipient concerné. Il s’agit donc d’un système bien plus sûr et efficace que la feuille de contrôle.