La sonde de température USB

Qu’est-ce qu’une sonde de température USB ?

Comme son nom l’indique, cet outil a l’utilité première de relever la température d’un milieu grâce à un système de mesure dédié : il s’agit d’un moyen de collecter des informations en degrés Celsius, qui sont ensuite transférables à un ordinateur via un système de clé USB intégré. Les données en question sont ensuite analysées par un logiciel dédié, fonctionnant de pair avec le releveur de température.

Il s’agit de ce fait d’un moyen de contrôle des données climatiques d’un lieu précis, qui peut être utilisé dans de nombreux secteurs d’activité. La sonde de température USB peut être de deux natures : thermocouple ou thermorésistante. Découvrez notre enregistreur de température pour frigo qui va fortement changer votre quotidien si vous avez des obligations en terme de sécurité et traçabilité.
La première notion renvoie à un outillage de mesure dont le fonctionnement repose sur la technologie thermoélectrique, donc sur la différenciation de tension selon la température mesurée. Le deuxième principe concerne les outils dont le principe de fonctionnement est lié à la génération de la résistance selon la température elle-même.

Quels sont les inconvénients de la sonde de température USB ?

Bien que cet outil de mesure soit utile dans de nombreux domaines d’activité, comme au sein des secteurs agroalimentaires et pharmaceutiques, entre autres, celui-ci comporte plusieurs inconvénients qui lui ont valu une perte de popularité au cours des dernières années.

Le principal inconvénient de cette sonde est son incapacité à délivrer les informations en temps réel : il est nécessaire de brancher son port USB sur un ordinateur, puis de collecter les données à l’aide d’un logiciel informatique spécialisé, afin d’obtenir un point de vue précis de la situation climatique du lieu concerné.

Aussi, ce système manque cruellement de perfectionnement : les erreurs de mesure peuvent être fréquentes, et de nombreuses incertitudes concernant la fiabilité des informations collectées à l’aide de la sonde de température USB. Ces incertitudes sont liées à des questions de conditions de mesures, d’étalonnage, ou encore de temps de réaction de l’outil.

Quel outil peut remplacer une sonde de température USB ?

Ce type d’enregistreur de température est ainsi voué à disparaître au cours des prochaines années, en grande partie à cause des incertitudes stipulées précédemment. Ce système finira, à terme, par être remplacé par des enregistreurs de température connectés.

Il s’agit d’une technologie sans fil, permettant de collecter les données concernées en temps réel, ce qui présente un avantage de taille pour de nombreuses applications et secteurs d’activité, où le maintien de conditions climatiques stables est requis.

L’enregistreur de température connecté, contrairement à la sonde de température USB, peut aussi être équipé de technologies de pointe, afin d’être préprogrammé pour signaler toute anomalie dans la collecte des données, par exemple. Palliant aux faiblesses de son prédécesseur à connexion USB, ce type d’outil tend alors à se populariser dans de nombreux milieux, où son efficacité, sa sensibilité et sa grande résistance mécanique sont particulièrement appréciées.